Accueil
Nouvelles
Famille marianiste
 
 
 
Prière
Liens
Saviez-vous...
 
Manitoba
Ontario
Qubec
 Lvis
 Masham
 Saint-Anselme
 Saint-Augustin
 Saint-David
 Saint-Henri
 Saint-Malachie
 Saint-Romuald


 

  Lvis

  
Historique
 
Activités d'évangélisation
 
Centre-Dieu
 
 


Untitled 1

PRÉSENCE D'ÉVANGILE À LEVIS LAUZON

MAISON CHAMINADE

Si vous passez devant le CEGEP de Lauzon, peut être ne remarquerez vous pas, de l'autre côté de la route Mgr Bourget, la modeste rue qui porte un nom peu connu mais bien familier aux Marianistes à qui il rappelle le nom de leur fondateur: C H A M I N A D E. C'est là que depuis 1983, vit une petite communauté dans une maison construite en 1974 par les Frères des Écoles Chrétiennes alors responsables du centre d'accueil voisin l'Horizon.

DE QUÉBEC À LÉVIS

Pourquoi des Marianistes à Lauzon? Voilà une histoire qui a commencé en 1975... du côté de Québec. En ce temps là, le Père Jacques Hamel s'engage dans la pastorale hospitalière à l'Hôpital Saint Sacrement. Pourquoi ne pas faire de cette activité une oeuvre communautaire? C'est ainsi qu'une petite communauté de trois religieux s'établit au 1240 Chemin Ste Foy dans une maison louée aux Soeurs du Bon Pasteur. Elle regroupait avec le Père Hamel, le Père Eugène Côté, aumônier au Centre Hospitalier Christ Roi et le Père Rosaire Côté, son frère, missionnaire en dernière année de recyclage à l'Université Laval.

Déjà, à ce moment, l'objectif était de se retrouver du côté de Lévis où le Père Gustave Lamontagne projetait de travailler en pastorale au CEGEP. L'Hôtel Dieu de Lévis serait aussi un endroit propice à la pastorale hospitalière. Une maison fut donc achetée au 81 Boulevard de l'Entente à la fin de 1976. Mais ce n'est qu'en 1978 que le Père Eugène Côté fut en mesure d'occuper son poste à l'Hôtel Dieu de Lévis. Entre temps, le Père Lamontagne trouva plus pratique de continuer à résider au presbytère de St Anselme, car il venait d'ajouter à sa tâche au CEGEP la responsabilité pastorale de Honfleur. Un prêtre, l'abbé Conrad Poulin, animateur de pastorale à Lévis et quelques étudiants se joignirent cependant au Père Côté. Ils furent jusqu'à cinq certaines années pour y vivre une vie de famille en mettant l'accent sur l'engagement chrétien, tandis que Mlle Jeannette Dion, venue de St Augustin, puis de Québec, était la fidèle ménagère des lieux.

MAISON CHAMINADE

Pour accueillir plus de jeunes en cheminement spirituel, il fallait trouver un autre endroit. Pourquoi ne pas aller voir plus près du CEGEP? C'est ainsi qu'en 1983, avec cette résidence déjà conçue pour une Communauté, l'occasion était belle de faire un pas en avant, d'autant plus que le Père Lamontagne, laissant le ministère paroissial à d'autres mains, viendrait y résider. Cette dernière acquisition reçut le nom de Maison Chaminade.

VARIÉTÉ D'OCCUPATIONS

Après avoir participé au déménagement et à quelques travaux d'aménagement, le Père Côté laisse son poste à l'Hôtel Dieu au Père Jacques Breton pour aller oeuvrer à la paroisse de St Anselme. Un troisième religieux, le Frère Marc Turcotte, se joint à la communauté tout en travaillant au Café Chrétien de Québec. De quatre à huit étudiants, selon les années, complètent la maisonnée. En plus de suivre des cours au CEGEP ou à l'Université, ils apprennent à vivre une vie fraternelle tout en se consacrant à des activités pastorales et en s'initiant à la vie de prière.

La Maison Chaminade occupe un terrain semi boisé tout près du Vieux Fort de Lauzon. En 1987, la Communauté a eu l'occasion d'acheter la propriété adjacente sur laquelle se trouvait un petit chalet. Après des travaux de réaménagement, il est devenu un lieu de paix pour des rencontres amicales ou réflexives ou encore pour un temps de ressourcement et de repos. Il a été baptisé fort à propos l'Accueil Chaminade.

PRÉSENCE D'ÉGLISE ET D'ÉVANGILE

C'est une présence d'Église et d'Évangile que les Marianistes vivent à Lauzon. Il y a la pastorale au CEGEP permettant de bâtir et vivre une foule de projets pour donner aux étudiants l'occasion de s'engager chrétiennement. Le plus connu de ces projets, préparé et vécu à plusieurs reprises est sans doute VEP HAITI: Vivre une Expérience de Partage et de pastorale dans ce pays si défavorisé.

La pastorale hospitalière est, écrit le Père Jacques Breton, «un ministère de compatissance...Bien sûr, les gens ne viennent pas à l'hôpital pour rencontrer des curés, mais il ne leur déplaît pas d'en avoir un de près; un à eux seuls, qui n'est pas pressé, près de leurs bobos et de leurs peurs... Une certaine confiance me soutient quand je me sens démuni, les mains vides: L'Esprit fait reverdir bien des déserts.»

«Le travail au Café Chrétien, dit le Frère Marc Turcotte, une belle occasion de me donner aux autres: les pauvres du Seigneur, les démunis, les gens en marge de la société... Pendant plusieurs années comme coordonnateur des activités au Café, il fallait user d'imagination pour trouver des personnes ressources capables d'intéresser ces gens.» Maintenant, Marc travaille sur la Rive Sud, principalement au centre de Renouveau, lieu de retraite, de prière et d'écoute nommé Shalom; de même qu'à la Maison de la Famille.

C'est aussi une présence d'Église que le Père François Boissonneault assure au Centre Diocésain depuis l987 comme Directeur du personnel. Son expérience d'administrateur lui permet d'élaborer et d'appliquer des politiques claires concernant les conditions de travail du personnel du diocèse. En plus, il est Directeur du Centre de formation des animateurs de pastorale, organisme qui permet de s'assurer de la qualité de la formation des animateurs et animatrices laïques en vue de leur donner un mandat pastoral.

UNE FAMILLE EN CHEMINEMENT

Diverses formes d'engagement, mais une communauté. Un dernier membre, le Frère Luis Melo, originaire de Toronto, consacre le gros de ses énergies à la maîtrise du français dans lequel il fait des progrès très rapides. Il est également animateur des résidents et procureur de la maisonnée. Après avoir enseigné par le passé au Manitoba, il s'oriente vers les études en vue de devenir prêtre.

Avec la présence des étudiants résidents qui y apportent leur jeunesse et leur joie de vivre, la Maison Chaminade se veut une famille qui progresse dans son cheminement humain et spirituel sous le regard bienveillant de Marie et de son bien aimé disciple, le fondateur de la grande Famille marianiste.

Telle était la situation en 1988.


Nous joindre Galerie de photos Recherche
     marianistes.org © 2008